DPE Collectif

Le DPE Collectif pour les bâtiments collectifs à usage d’habitation

Sur le point de mettre un place un plan de travaux avec une rénovation énergétique de vos bâtiments collectifs? Pensez à passer par le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) collectif car il vous procurera une aide indispensable pour une rénovation énergétique vraiment réussie.

Qu’est-ce qu’un DPE collectif ?

Le DPE est un Diagnostic de Performance Energétique. Contrairement à des idées reçues, ce diagnostic n’est pas obligatoire dans le cas de bâtiments collectifs. Cependant il s’agit d’un élément d’une grande aide pour la mise en place d’un plan de travaux dans le but de faire des économies d’énergie ou de repenser la performance énergétique d’un bâtiment.

Le DPE concerne des copropriétés ne dépassant pas 50 lots. Il est applicable à partir du moment où les propriétés disposent d’un équipement de chauffage ou alors d’un moyen de production d’eau chaude sanitaire collectif. Rentrent également dans la liste des propriétés à faire diagnostique celles qui utilisent une climatisation collective.

Pourquoi effectuer un DPE collectif ?

Le but premier de ce diagnostic est d’estimer la quantité d’énergie qui est consommée pour l’ensemble des bâtiments du collectif. Cela permet d’évaluer sa performance énergétique ainsi que l’impact des bâtiments quant aux émissions de gaz à effet de serre. Il est donc intéressant d’y avoir recours avant de mettre en place des travaux ou justement si vous vous interroger sur la nécessité d’en faire.

Qui peut effectuer un DPE Collectif ?

Ce DPE ne peut pas être effectué par n’importe qui. Vous devez impérativement faire appel à un diagnostiqueur certifié. Il existe deux types de certification DPE : le DPE individuel et le DPE « tous types de bâtiments ». Cette dernière qualification vous assure des qualifications supérieures. Dans l’idéal, favorisez un prestataire certifié pour tous les types de bâtiments et qui aurait obtenu une mention. Le diagnostiqueur doit également être couvert par une assurance de responsabilité civile professionnelle. De plus, il doit utiliser uniquement des logiciels de calculs validés par le ministère de l’Écologie. Il est donc important que vous preniez bien le temps de choisir un prestataire en règle et de qualité.

Comment se déroule l’intervention lors d’un DPE collectif ?

Le DPE collectif doit être impérativement réalisé sur les parties communes et les parties privatives des bâtiments, en suivant les mêmes contraintes qu’un DPE qui serait réalisé pour une vente. La visite sur le site est impérative. Le diagnostiqueur ne peut pas se contenter d’analyser les documents. Il doit en effet vérifier plus de soixante points de contrôles. Parmi eux, on trouve tout ce qui va permettre d’évaluer la qualité de la construction comme les murs, les toitures ou les planchers, ainsi que les matériaux d’isolation et tout ce qui pourrait créer un pont thermique, comme les vitrages ou toutes autres parois, intérieures ou extérieures.
Pour établir cette estimation de consommations d’énergie, le diagnostiqueur va se baser sur :

* Les consommations d’énergie des trois dernières années pour les locaux d’activité, les biens dotés d’un système de chauffage collectif ou ayant été construits avant 1948.
* une méthode de calcul des consommations conventionnelles des logements pour tous les autres biens.

Que retrouve-t-on sur le DPE ?

La diagnostic de performance énergétique va permettre de classer le bien en fonction de valeur de référence. Pour une lecture plus simple, ce classement est visible grâce à deux étiquettes : l’une pour connaître la consommation d’énergie, l’autre pour connaître l’impact des consommations des bâtiments sur l’effet de serre. Cela permet d’avoir une réponse sur la viabilité du bâtiment au premier coup d’œil. Le barème va de A (performances excellentes) à G (mauvaises performances). En général, les bâtiments construits selon la réglementation thermique RT 2012 se classent en B. La classe A correspond en effet aux attentes des bâtiments dits « passifs ». Notez que ces étiquettes doivent être présentes sur les annonces de vente ou de location du bâtiment.

En plus de cela, le rapport de diagnostic se doit d’être précis et il doit comporter un grand nombre d’explication détaillées. Afin de donner toutes les informations nécessaires sur la quantité d’énergie consommée par les bâtiments, certains éléments doivent figurer impérativement sur le rapport :

– les caractéristiques du bâtiment
– une description des équipements qui concernent le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, la ventilation et la climatisation.
– des informations sur l’éclairage intégré (utilisation et gestion)
– la quantité (réelle ou estimée) d’énergie consommée annuellement, pour chaque équipement. Le mode de calcul utilisé doit être indiqué.
– la quantité d’énergie renouvelable (le cas échéant) produite et utilisée.
– une évaluation des dépenses à l’année
– la quantité de gaz à effet de serre produite.
En plus de ces estimations, vous trouverez dans le DPE des recommandations techniques ou des hypothèses de travail dans le but d’aiguiller les copropriétaires quant au choix des travaux à effectuer afin que le plan des modifications envisagées soit réellement efficace en termes d’économies d’énergies mais aussi moins coûteux.
Le rapport qui vous sera fourni est valide pendant 10 ans.